ACCUEIL KOSTAR  ACCUEIL TÊTE DE SÉRIE


 

Tepr
Step by step
TEXTE / JULIEN COUDREUSE
PHOTO / YANN PEUCAT POUR KOSTAR

Trust ée par le crew Ed Banger, la culture club made in France recèle par ailleurs de jolis cas isolés. Loin des yeux (Paris), loin du cœur (de la hype), Tepr, producteur talentueux et remixeur prisé, suit son propre chemin.

Saint-Brieuc, au cœur de l’hiver. Qui eût cru qu’on trouverait là un des artisans d’une des plus stupéfiantes success story du moment ? En se joignant au duo formé par Yelle (chanteuse) et GrandMarnier (producteur), avant que le phénomène Yelle (le groupe) devienne planétaire, Tanguy Destable a mis le pied dans un engrenage que personne n’avait vraiment anticipé. « Le succès a été complètement inattendu. On y croyait tous. Mais ça a atteint des proportions inimaginables. »  Résumons : Yelle, c’est plus de cinq millions de visiteurs sur myspace, et un an et demi de tournée internationale, de l’Australie en septembre 2007, à l’Australie en février 2009. Entre les deux, rien moins que deux tournées américaines, la ronde estivale des festivals européens, un détour par le Parc des Princes, et même quelques récentes dates au Japon dont l’une à l’invitation de Kaela Kimura, « sorte de Gwen Stefani japonaise, vraiment énorme dans son pays », insiste Tanguy.  Pour autant, à 28 ans, Tepr n’est pas un novice. Trois albums, aussi confidentiels que passionnants, sont sortis sous son nom. Le premier, electronica(lme). Les deux suivants, marqués par un net virage club. Trois autres, électro hip hop et tout aussi inspirés, ont été composés en duo sous le nom d’Abstrackt Keal Agram. Mais c’est du passé. « Ma vraie patte, on la retrouve sur mon remixe d’A Cause des Garçons. » De fil en coïncidences, ce titre s’est retrouvé clipé en pleine vague tecktonik. « En un mois, il y a eu quelque chose comme sept millions de views sur You Tube ! Ce titre a été playlisté en radio entre Martin Solveig et David guetta. Il m’a ouvert beaucoup de portes. Il m’a fait rentrer dans une autre catégorie de DJ’s. C’est notamment lui qui m’a permis d’intégrer le catalogue de Decked Out, un des plus gros tourneur de DJ au monde (Chemical Brothers, entre autres...). »
 Pour autant, Tepr est bien décidé à garder les pieds sur terre. « On a installé un petit studio à Saint-Brieuc avec GrandMarnier. Tous les jours je prends mon vélo pour aller travailler. J’essaie de faire ça sérieusement. » Elle n’est pas belle la hype ? Si, justement. «  Je suis très conscient de faire du divertissement temporaire. Mais je garde la foi car je suis convaincu de ne pas avoir encore fait l’oeuvre de ma vie. »

www.myspace.com/tepr