Rechercher

Le monde ailleurs de… Justin Weiler


Texte / Justin Weiler * Photo Dédale / © Hugo Deverchère Publié dans le magazine Kostar n°71 - été 2020

Un monde entre dystopie et utopie


« Aujourd’hui, des idées, des envies enfouies depuis des mois me submergent. Elles arrivent par vagues géantes, je me retrouve dans les rouleaux, tourneboulé, secoué, et, l’instant d’après, tout baigne. Le calme revient. Puis arrive un tsunami. Je respire et regarde le magnifique parc de la Casa de Velazquez où je vis, je me dis que j’ai de la chance. Je repense à mon projet. À bout de souffle, je me dis que cette résidence à Madrid est bientôt terminée, je pense à tout ce que je n’ai pas fait, à tout ce que je vais faire, ici et ailleurs, à l’exposition à la galerie RDV à Nantes en septembre, à l’exposition en Avignon à la Collection Lambert dans le cadre de Viva Villa en octobre, à l’édition de la lithographie, à mon exposition à Lille, à Galeriste, à Drawing Now, à mon retour et à ma recherche d'atelier…

Dédale, ce labyrinthe de l’esprit, est né dans ce chaos cérébral. Pourtant il est le résultat de ce court instant de lucidité où l’esprit fait une synthèse et structure mes pensées.

Ce projet je l’ai rêvé, fantasmé… Et si je réussissais à emmener le spectateur dans une architecture intérieure ; mon architecture intérieure ? Faire percevoir un monde différemment, entre dystopie et utopie, entre contemplation et introspection. Dédale est un paysage en constante évolution où la lumière vient guider le spectateur, les lignes structurer l’espace et les dégradés nous confronter à notre image, à notre perception.

Ici et ailleurs, Tout va bien. »


Pensionnaire de la Casa Velazquez, le Nantais Justin Weiler est l’un des jeunes plasticiens les plus prometteurs de sa génération. Il présente ici son projet Dédale qu’il prépare pour la Collection Lambert en Avignon.

bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram