BANDEAU.jpg

MENU

Illustration
© Alexis
Grasset

Rechercher

Le monde ailleurs de… Terrenoire


Texte Terrenoire / Photo © Inès Ziouane Publié dans le magazine Kostar n°71 - été 2020

Alger, une ville qui résiste


« Alger, on l’a d’abord vue du ciel, étendue longuement le long de la baie. Partout des constructions, des chantiers. Partout des minarets pointant le ciel. Notre destination : l’Institut Français où nous devions aller jouer. La ville est incroyablement belle, les bâtiments ont de petits balcons, sur lesquels reposent des rideaux dissimulant l'intérieur. C’est une ville aux murs blancs à l’odeur de lessive. Ce qui saisit, c’est l’empreinte immense qu’a laissé l’Histoire sur cette ville. Plus que les bâtiments, les monuments. C'est l'air ambiant qui porte encore le poids des luttes. Alger, c'est un peuple qui se soulève tous les vendredis : le hirak. C'est un peuple, très jeune, qui refuse l'indignité, l'humiliation d'un régime. C'est une ville où les gens vous racontent les blessures, encore vives, les yeux brûlants de courage. La nuit, les appels à la prière se font écho, comme les battements d'un même cœur. On garde d'Alger l'image fascinante d'une ville qui résiste, qui se soulève. »

On aurait pu penser qu’ils allaient nous emmener à Saint-Étienne dont ils sont originaires mais non. Les deux frères de Terrenoire nous invitent de l’autre côté de la Méditerrannée, à Alger. Que dire sinon qu’on croit en eux. Lauréats du FAIR, ils sortent leur premier album Les Forces contraires le 28 août. Patience.

  • Facebook
  • Instagram