Rechercher

Candice Roger habille le numéro 56 du magazine papier



Interview / Patrick Thibault * Photo / Tangui Jossic pour Kostar Publié dans le magazine Kostar n°56 - été 2017


Candice Roger a toujours dessiné sans avoir vraiment conscience de son talent. Elle a fait des études de marché de l’art. Mais quand elle a eu son diplôme, elle s’est rendu compte que la théorie l’intéressait peu. « Je préfèrais dessiner que vendre les dessins des autres ». Autodidacte, sans école d’arts appliquées ou beaux arts, elle dessine toujours plus et particulièrement depuis 5 ans.


“Je fais des images qui mettent en scène une situation souvent absurde.”

Elle se consacre à l’illustration pure et définit modestement son style : « Je fais des images qui mettent en scène une situation souvent absurde ». Le terme surréaliste ne la dérange pas même s’il faut le prendre avec précaution. « J’ai un côté naïf mais j’aime qu’il y ait quelque chose qui gêne et dérange, du cynisme et un peu humour noir. »

Elle ne cache pas le plaisir énorme que lui a procuré l’habillage de Kostar. « J’aime définir une identité visuelle et en suivre la ligne, les couleurs, le graphisme, retrouver les personnages ». Elle a donc utilisé tous les codes qui lui font penser à l’été avec les animaux marins, la plage, les fleurs, le vélo… S’il n’y a pas d’histoire, elle a voulu des personnages « dans un été suspendu, un peu glauque mais joyeux ».

À Angers où elle vit, elle relève la présence de nombreux graffeurs. Elle connaît peu le milieu des arts graphiques mais elle aime se retrouver dans des lieux comme la librairie Myriagone qui vient d’exposer Mioshe. Celle qui apprécie Topor et Marion Fayolle avoue s’inspirer des films d’horreur et de la BD. BD ? Son prochain chantier. Mais pour l’instant, avec Candice, Kostar accueille l’été en beauté.


http://candiceroger.tumblr.com





bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram