Rechercher

Carte blanche : “Dehors”, par Kazy Usclef


Istanbul 2014

Texte / Marie Groneau * Visuels / Kazy Usclef Publié dans le magazine Kostar n°55 - avril-mai 2017


Kazy prend le contrepied de son exposition au Rez de Chaussée et présente pour Kostar une série d’œuvres réalisées de 2014 à 2016, dans les rues du monde entier. L’exposition monographique lève le voile sur les énergies qui l’animent, révélant un artiste aux facettes multiples dont le travail palpite par ses recherches métissées, croisement de techniques, supports, âmes et voyages.

Le travail de Kazy est bien connu, particulièrement des Nantais et des visiteurs de Nantes entre le chat géant qui orne Trempolino et ses interventions aux côtés de Pick Up dans le cadre du Voyage à Nantes (Grafikama, La Villa Ocupada). Kazy a délaissé le chat pour se concentrer sur les masques, qui le fascinent : « Dans toutes les cultures, ils ont un vrai rôle social. » La figure humaine a aussi fait son entrée dans ses peintures : « J’aime cette notion de couple dans le sens du vivre ensemble avec le croisement des continents, des cultures et des couleurs de peau. »

Dehors est une série noire, rouge et or qui n’est pas représentative de l’œuvre de Kazy sur quinze ans. Elle révèle plutôt l’évolution de ses recherches. Un travail très graphique, en aplat.


Kazy garde en ligne de mire le plaisir de l’expérimentation…

Kazy est loin de se cantonner à la rue et au spray. Pour l’expo du Rez de Chaussée, « l’idée était de présenter différents langages, de nouveaux travaux sur de nouveaux mediums, les différents aspects de mon travail ». Gravures, estampes, peintures ou vidéos, dont des projets d’animation pour Stand High Patrol réalisés en collaboration avec Charlie Mars. Des productions fraîchement sorties de l’atelier et des pièces antérieures : « On y retrouve les notions de couple, de double, d’inverse, d’où ce titre Double trouble. » Sur le fil, Kazy évolue cultivant une dualité dans son travail comme dans son contenu. Il garde en ligne de mire le plaisir de l’expérimentation, dompte ses nouveaux outils et contraintes, laisse voir ses recherches du côté du graphisme et de l’illustration qui traduisent au bout du compte un éventail créatif des plus mâtinés.


Nantes 2014

Johannesburg 2016

Osaka 2015

Hong Kong 2015

Bruxelles 2014

Casablanca 2016

Saint-Brieuc 2016

bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram