Rechercher

Carte blanche : “Mille plateaux”, par Pascal Dusapin



Texte / Antonin Druart * Portrait / Tangui Jossic pour kostar * Photos / Guillaume Marais Publié dans le magazine Kostar n°49 - février-mars 2016


Il a signé de multiples œuvres mais composer n'est pas sa seule passion. En contrepoint d'une musique parfois violente, l'image est, pour Pascal Dusapin, “source d'apaisement”.

Pascal Dusapin a beaucoup de branches à son art. Compositeur de musique contemporaine décoré par des guirlandes de distinctions, (h)auteur d’une dense forêt de pièces pour solistes, musique de chambre et grand orchestre et élagueur d’opéras classiques (Roméo et Juliette).

Pour la clôture de sa résidence à l'Orchestre national des Pays de la Loire, qui a débuté en septembre 2014, ses œuvres seront jouées dans plusieurs programmes de concerts à Angers, à Nantes et ailleurs aux côtés de celles des grands noms du classique, de Mozart à Strauss, en passant par Beethoven, Bruckner, Holst, Rachmaninov, Schubert. Pour finir par un concert symphonique entièrement consacré à ses œuvres avec la virtuose soprano Karen Vourc'h. Dusapin, ce grand bucheur devant l'éternel pratique également la photographie « en sous-bois », comme il le dit lui-même.

Pascal Dusapin sort de sa hotte ses dessins, libres et volatiles, qu’il met en scène au gré (et au son) du vent dans une installation audiovisuelle d’envergure

Pour le lieu unique, celui-ci sort de sa hotte ses dessins, libres et volatiles, qu’il met en scène au gré (et au son) du vent dans une installation audiovisuelle d’envergure, épaulé par deux experts en la matière, Guillaume Jacquemain et Thierry Coduys, invitant ainsi le visiteur dans l'âtre de sa pensée. Découvrez dès maintenant un apercu de cette création enchantée dans les pages de notre portfolio.


Exposition Mille plateaux, Pascal Dusapin




bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram