Rechercher

Carte blanche : “THUD OOOMPH”, par Jean-Marc Ballée



Texte / Antonin Druart * Visuels / Jean-Marc Ballée Publié dans le magazine Kostar n°62 - octobre-novembre 2018


À l’occasion des Ateliers de Rennes, Biennale d’art contemporain, Kostar a confié le portefeuille artistique à Jean-Marc Ballée. Notre homme y déploie un univers en noir et blanc qui sera présenté à la galerie Lendroit.


L'insaisissable Jean-Marc Ballée, élévateur du graphisme au rang de « lartcontemporain » a été cette année invité à concevoir l'identité graphique de la 6e Biennale rennaise. Il livre pour l'occasion une police imaginaire, pas lisse mais bien sauvage, intitulée Pantera Black, où le signifié s'éloigne d'un bond rugissant du signifiant.


Mixant pop et contre-culture, son œuvre s'articule autour de références aux comics américains et au cinéma.

Mixant pop et contre-culture, son œuvre s'articule autour de références aux comics américains (ceux de Jack Kirby en tête) et au cinéma, tout autant que de notions de design et d'architecture, textures de ses affiches, dans lesquelles il aime (se) raconter des histoires à partir d'un territoire. La main, visible et invisible, démiurge dessinatoire, est une autre récurrence pour l'artiste.

À Lendroit éditions et dans notre portfolio, il reprend les onomatopés de la bande-dessinée contestataire publiée par Marvel : Howard the Duck. Ceux-ci ont la particularité d'être assez inédits dans le registre, créant ainsi une novlangue transfigurée par l'utilisation d'un noir et blanc tranchant. Whak whak, comme dirait un certain canard bien sapé mais souvent grossier. 


lendroit.org lesateliersderennes.org



bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram