Rechercher

Delphine Vaute habille le numéro 61 du magazine papier



Interview / Patrick Thibault * Photo / Tangui Jossic pour Kostar Publié dans le magazine Kostar n°61 - été 2018


Chaque Kostar est exceptionnel. L’habillage par un(e) artiste différent(e) crée la surprise et l’inscrit dans une collection. Pour cet été, l’équipe a choisi Delphine Vaute dont l’univers nous séduit par sa beauté, sa poésie et son audace.

Elle est partie sur le thème “summer witch” : « Le thème des sorcières m’intéresse car il est aussi une invention masculine pour contrôler les femmes et les sectoriser. » Les personnages de Delphine Vaute sont donc des femmes en devenir, adolescentes, libres et fortes. On retrouve dans ce travail son univers qui flirte avec un monde inquiétant de métamorphoses.

Formée à l’École des beaux-arts d’Angers, Delphine Vaute s’est installée à Nantes où elle travaille. Si elle puise son inspiration dans des visuels anciens qu’elle réinterprète ou dont elle se détache, il est évident que son imaginaire s’est nourri des espaces ligériens où elle a vécu. Le trait reste au centre de ses recherches.


“Le thème des sorcières m’intéresse car il est aussi une invention masculine pour contrôler les femmes et les sectoriser.”

Après Ysabeau Le jardin des songes, son calendrier de l’Avent sur les fenêtres du Château de Nantes à Noël dernier, elle a exposé à la galerie 3e Parallèle à Paris. Après des illustrations d’articles dans les magazines 180°c printemps et été et Les Autres Possibles, elle présente Résonances Volatiles, une exposition personnelle à l'Abbatiale de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (20 juin au 2 septembre 2018). À la rentrée 2018, elle sera en résidence à l’Abbaye royale de Fontevraud.




bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram