Rechercher
  • signature 1

Didier Moreau habille le numéro 67 du magazine papier



Texte / Patrick Thibault * Photo / Tangui Jossic pour Kostar Publié dans le magazine Kostar n°67 - octobre-novembre 2019



Comme à chacun de ses numéros, Kostar est habillé par un illustrateur différent du territoire. Pour la rentrée, Didier Moreau nous offre une version renouvelée du magazine. C’est sa première vraie carte blanche. Dans la chaleur de l’été, il pense à « une version caniculaire de la série des Télétubbies ». Canicule… Trump en roi soleil ! « J’ai essayé de pousser l’absurdité sur ce qu’il peut dire et faire. J’ai cherché ses sympathisants et j’ai donc invité Chuck Noris, Stallone, Mike Tyson, Hulk Hogan. »

Tout s’enchaîne : le gag et l’absurde pour parler d’environnement, « du dessin satirique pour les grands enfants ».

Nantais, Didier Moreau fait d’abord des études en communication visuelle et graphisme avant de constater qu’il voulait aussi faire de l’illustration. Admis en Arts Déco à Strasbourg, il bifurque vers un parcours «plus artistique». Il découvre alors la sérigraphie et la gravure. « J’ai appris à faire des livres de A à Z en me lançant en micro-édition. » Ainsi est né Novland qui en est à son 7e numéro. Ce laboratoire d’illustration satirique a révélé « des envies cartoonesques et burlesques ».


“Du dessin satirique pour les grands enfants”

La volonté, « c’est parodier des références populaires pour dire autre chose en utilisant le photomontage, mélangé au dessin ou pas ». On retrouve dans le travail pour Kostar «l’envie de faire de l’illustration qui a du sens et qui fait rire, des couleurs qui piquent un peu les yeux». Dans les cartons, un projet autour de Schwarzie, une exposition de Novland à La Soufflerie à Rezé (fin septembre à fin novembre) et l’ouverture d’un atelier de création – Projeta – avec des amis.


instagram.com/didier_du_44




Illustration
© Elly Olman

MENU

  • Facebook
  • Instagram