top of page
Rechercher

L'Hermite Sombre habille le numéro 88 du magazine papier



Texte / Patrick Thibault * Photos / © Clément Voyer Publié dans le magazine Kostar n°88 - décembre 2023-janvier 2024


Il a choisi de s’appeler L’Hermite Sombre, en référence au tarot de Marseille. Derrière ce pseudo se cache un garçon hyperactif. « Je suis autodidacte. Depuis 13 ans, je dessine et fais de la vidéo. » Il est aussi journaliste pour Le Petit Rennais, magazine associatif qu’il a créé il y a huit ans. Enseignant en illustration, également. « J’ai finalement réussi sans être passé par le cursus traditionnel classique. » Il se dit influencé par les BD des années 70 avec des aplats de couleurs franches. Mœbius, Métal Hurlant, Jodorowski aussi. « Ils m’ont aidé à apporter du signifiant car ce qui m’intéresse, c’est le sens et apporter de la narration. » Abreuvé de jeux de rôle japonais, de mangas, de rock psyché des années 70, de romans de SF, il crée un univers bien à lui. Il concède que son style est extrêmement chargé : « à l’image de ma vie prise par plein de choses. J’extériorise ce trop plein par une écriture graphique chargée ».


“J’extériorise ce trop plein de vie par une écriture graphique chargée”

Ses projets sont toujours influencés par ses connexions du moment. Pour Kostar, il s’est inspiré de See of stars, un jeu vidéo indépendant. À l’occasion des Trans Musicales qui se déroulent dans sa ville, il a voulu mettre en avant la musique acoustique liée à la techno. Sur la Une, on découvre deux personnages qui voyagent dans ce monde avec un instrument et qui vont voir une personne sur un trône symbolisant le festival «la voie d’or pour les artistes». À chacun d’apprécier sa palette de couleurs et son travail sur la lumière. Et pourquoi pas de trouver sa voie dans son univers.





Comments


bottom of page