Rechercher

La culture tombe le masque : Bacchantes



Elles sont quatre, venues d’horizons différents pour un projet commun, atypique et surprenant. Un premier album pour comprendre qu’il va falloir compter avec elles. D’ailleurs, elles en parlent plutôt bien de ce projet hors norme.


Texte / Bacchantes * Photos © Nicolas David et © Tesslye Lopez

Publié dans le magazine Kostar n°75 - mai-juin 2021

Continuer à défendre ce que nous faisons

Nous sommes Bacchantes. Nous jouons de la musique. Nous pensons faire du rock. Nous nous acharnons souvent à essayer de définir les choses, mais est-ce bien nécessaire ? Nous venons de mondes musicaux parfois aux antipodes mais notre terreau commun est la musique indépendante. C’est ici que nous avons évolué, que nous avons posé les premières pierres de ce qui fait nos identités musicales.

Bacchantes, c’est la réunion d’Amélie Grosselin (Fordamage), Astrid Radigue (Mermonte), Claire Grupallo (Sieur et Dame) et Faustine Seilman. Bacchantes, c’est de la guitare électrique, de l’harmonium indien, de la batterie tribale, des vieux claviers poussiéreux et quatre voix. Ce projet a commencé en 2016 et nous venons de sortir notre premier album en février 2021. Alors que le monde s’emballe, nous aimons prendre le temps, nous ne sommes pas dans une course effrénée à la composition et, quoiqu’il arrive, nos occupations – et la distance géographique qui nous sépare – ne nous le permettent pas. Presque cinq années qui nous ont permis de peaufiner chaque chanson, de prendre le temps de les voir émerger chacune à leur tour, de les jouer, beaucoup, car nous voulions les enregistrer en live ; des chansons qui ont pu rencontrer un public et ont déjà vécu un bout de vie.

Nous aimons les concerts, ce sont des moments qui font évoluer notre musique, des moments de partage et de rencontres. C’est d’ailleurs au détour d’un concert que nous avons fait la très belle rencontre avec Étienne Foyer, ingénieur du son, qui, depuis, a enregistré notre album (en novembre 2019) et avec qui nous travaillons également sur le live. n Et puis le premier confinement est arrivé… Alors que toute activité est en suspens, nous commençons à sonder quelques labels et traversons une période de doutes, après plusieurs refus. Notre enthousiasme est confronté aux questionnements qu’implique une telle période pour le monde de la musique. Nous signons finalement sur le petit label vendômois Figures Libres Records. Une équipe motivée, efficace, des relations humaines simples et chaleureuses, tout ce qu’il fallait pour Bacchantes !

Et puis c’est le déconfinement et les questions sur la réouverture des lieux de spectacles. Plusieurs concerts sont annulés, entre autres la première partie de Brigitte Fontaine à Stereolux.

Malgré nos déceptions, nous continuons à prévoir des périodes de répétition et à travailler sur la sortie d’album, notre leitmotiv ! Été 2020, nous sommes en résidence et avançons sur la composition de deux nouveaux morceaux ; septembre 2020, nous apparaissons sur le roster de Konsato ; nous revisitons le mix de l’album, qui est envoyé à Harris Newman (Montréal) pour le master ; nous préparons la pochette de l’album avec Rachel Flahault, les photos de presse avec Tesslye Lopez, le clip etc. Les choses avancent !

En octobre, nous sommes invitées au Festival des Rockomotives de Vendôme, notre deuxième concert de l’année ! Ce fut un moment fort de communion avec le public, masqué mais heureux d’être là, notre musique se dévoilant encore différemment dans ce contexte si particulier de privation de libertés. Mais c’est aussi le constat d’un festival sans bars, sans fêtes, sans réelles rencontres avec le public et les autres musiciens. Quelque chose qui nous glace mais nous donne surtout envie de continuer à défendre ce que nous faisons et la manière dont nous le faisons.

Et puis, le disque est envoyé au pressage, un premier titre dévoilé en décembre, une sortie numérique en février et chez les disquaires en mars, un très beau clip en 16mm réalisé par Carole Thibaud et des chroniques encourageantes…

Enfin, cet album peut prendre son envol, il ne nous appartient plus vraiment et peut vivre sa vie propre. Malgré la morosité ambiante, nous continuons de faire avancer Bacchantes : un nouveau clip en vue, la préparation d’un EP, des périodes de résidence et puis, espérons-le, des concerts !


Bacchantes, premier album sorti le 5 février.