BANDEAU.jpg

MENU

Illustration
© Alexis
Grasset

Rechercher

“Le moi dernier” par Pierrick Sorin, épisode 63


Texte et photo / Pierrick Sorin * Photomontage / Karine Pain Publié dans le magazine Kostar n°63 - décembre 2018-janvier 2019

La dame d’Air France magazine m’a demandé si je voulais bien réaliser une série de photos pour une publication. Le thème : “Nantes, mise en boîte”. « Des photos décalées, marrantes, où vous-même pourriez apparaître », a-t-elle dit. Je devais évoquer le Musée d’arts, le lieu unique, Nantes la nuit… réaliser aussi un portrait de Dominique A (qui prend place devant l’objectif avec autant de plaisir que sur le fauteuil d’un dentiste – une qualité parmi d’autres, chez cet homme-là). J’ai dit oui. J’ai d’abord pensé me mettre en scène, en artiste-zozo, dans des lieux de vie nantais, entièrement réinventés sur ordinateur. Mais les compositions numériques, je ne sais pas faire et les graphistes de mon entourage étaient tous en vacances. Je me suis donc résolu à réaliser des décors miniatures avec du carton, des petits objets, des gâteaux… Un peu comme des décors de théâtre qui tiendraient dans une boîte à chaussures. L’affaire m’a pris du temps, beaucoup… et j’ai soigneusement salopé mon atelier avec ces matériaux qu’il fallait couper, peindre, coller…

“L'imagination sans contrainte est paresseuse et engendre bien des stéréotypes.”

C’est moins hygiénique que de tripoter une souris, le cul sur une chaise et l’œil rivé à un écran. Mais, ça fait du bien : manipuler une girafe en plastique, faire du carrelage avec des petits-beurre, des pseudo-anneaux de Buren avec des guirlandes lumineuses… Donnant vie à des mondes miniatures, on retrouve un plaisir d’enfant. Ce faisant, je me suis fait cette réflexion : le tout-numérique, débarrassé des limites du tangible, offre une immense liberté créative. Mais l’imagination sans contrainte est paresseuse et engendre bien des stéréotypes. Le conflit avec le réel, ce qui échappe, l’objet qui se brise et le papier par erreur maculé… Voilà qui emmène ailleurs et rapproche de la vie.

Un making-of un peu marrant de ce travail est visible ici : http://preprod.afmag.ecritel.net/videos/4914



  • Facebook
  • Instagram