Rechercher

Les Gérards, peau de colle



Texte / Antonin Druart * Photo / Joan Casanelles Publié dans le magazine Kostar n°36 - été 2013


Mais qui sont Les Gérards ?!? Non contente de ne surtout jamais répondre à cette question, l’entité masquée derrière ces rectangles blancs cassants rend le morose plus marrant.


2001, point de départ de l’odyssée de l’espèce des Gérards. À l’origine, une bande d’éternels ados à Dol qui se collent dans le dos leurs B(r)est Blagues Annuelles avant de partir pour Saint-Malo diffuser leurs vannes salées dans leur festival phare, La Route du Rock. Une histoire bretonne en somme !

« Indécent, l’autre monte », « Tu baisses ? », « Tout le monde croit en quelque chose, moi je crois que je vais reprendre une bière. » Légers, rares, les jeux de mots sonnent juste. Les aphorismes font mouche.

Petit à petit, le phénomène grandit, l’identité visuelle se construit et les autocollants deviennent cris de ralliement. Tout en ânonnant l’anonymat, un récréatif « collectif individuel » se crée.

Potaches devins, Les Gérards, et leur pendant féminin Les Chantals, ne restent pas scotchés à leurs idées-mots et s’échinent autant dans l’événementiel que dans l’humour collant. À Rennes, le non-sens devient roi. Kermesse bastringue à l’Ambassade, hommage au rock indé chiadé au Oan’s Pub ou diffusion de La Classe Américaine, référence revendiquée, O’ Rétroviseur.

Bas du ventre ou haut du crâne, pour maintenir Les Gérards vivants, accueillons à bras le corps leurs stickers de pirates !


Gérard’s Party ! Under the blackpool lights, le 29 juin 2013, Oan’s Pub, Rennes.

http://lesgerards.wordpress.com