Rechercher

Louise Doumeng habille le numéro 75 du magazine papier



Texte / Patrick Thibault * Photo / Lucie Miguet Publié dans le magazine Kostar n°75 - mai-juin 2021



Danser ou dessiner ? Louise Doumeng n’a jamais choisi et entend continuer à vivre ses deux passions. Après un BAC Arts Appliqués à Tréguier, la jeune Bretonne part en école de danse à Aurillac. Puis Bruxelles où elle intègre l’Académie Royale des Beaux-Arts pour un double cursus : atelier de dessin et Institut supérieur des arts et des chorégraphies. SNDO (School for new development of dance) à Amsterdam et retour à Bruxelles pour terminer un double master. Entre temps, un an à Nantes pour la compagnie de danse 29x27 et le 783.


«Ce Kostar il me ressemble : de la couleur, des mélanges de textures… Il est vivant.»

Son travail pour Kostar (mais pas que) traduit ce double goût pour la danse et l’illustration. «On dit qu’il y a beaucoup de mouvement dans ce que je dessine. Et j’ai plaisir à dessiner des choses poétiques ou figuratives qui touchent à la danse. »

Pour ce numéro La culture tombe le masque, on avait envie, effectivement, de mouvement et de couleurs. Nous voilà servis. « Ma mère travaillait dans un magasin de peinture pour professionnels, j’ai grandi dans la couleur et on m’a très vite dit que c’était mon point fort. C’est devenu ma marque de fabrique.»

Louise Doumeng travaille l’illustration de manière intuitive et spontanée : «J’essaie de ne pas trop composer, d’être directe et instinctive car c’est là qu’il y a plus de mouvement.» À chaque page de Kostar, elle offre un zoom sur chacun des personnages de la couverture. «Ce Kostar il me ressemble : de la couleur, des mélanges de textures… Il est vivant.»


Instagram loukoumdunord