Rechercher

À l'Ouest, du nouveau : Vicky Veryno


Vicky Veryno © Mott'

Dossier réalisé par Matthieu Chauveau, avec la participation de Nora Moreau, Fabienne Ollivier et Matthieu Stricot Publié dans le magazine Kostar n°83 - décembre 2022-janvier 2023


Folk transformiste

Sur la pochette de son premier album, elle pose, parfaitement apprêtée pour sortir en soirée. Du (non-)genre queer, Vicky Veryno pratiquant l’art du drag. Sauf que, derrière le maquillage, perce un regard mélancolique pas tout à fait raccord avec l’extravagance et les paillettes de rigueur dans le milieu. Pour une participation au Drag Race, c’est donc raté. Mais pour une entrée remarquée dans la scène pop indé hexagonale, c’est réussi. Pas d’electro tapageuse chez la Rennaise, ni même de glam rock. Plutôt une musique très introspective, d’ordinaire jouée par des artistes beaucoup moins stylés. On croise chez Vicky Veryno le folk lunaire d’un Nick Drake, l’ambition artistique d’un Radiohead et le sens de l’espace d’un Talk Talk. Tout cela au service de compositions entre chien et loup, où l’identité est trouble comme chez le Lou Reed de Transformer. Qui est vraiment Vicky Veryno ? Elle-même ne le sait peut-être pas. Et ses chansons n’en sont que plus mystérieuses et obsédantes.

Vicky Veryno, le 10 décembre, Les Trans Musicales, L’Étage, Rennes.