Rechercher

Archi : Mémorial de l’abolition de l’esclavage, Nantes

..


Publié dans le magazine Kostar n°30 - avril-mai 2012


Krzysztof Wodiczko, artiste et activiste culturel, et Julian Bonder, architecte argentin, ont conçu le Mémorial comme « une évocation métaphorique et émotionnelle de la lutte ». Dévoilement et immersion créent une expérience aux strates multiples ; écho aux différentes dimensions de l’Histoire.

D’un côté, le Mémorial « est tourné vers une ville (...). D’autre part, il est lié à la mer, véhicule du commerce triangulaire transatlantique qui rendit la ville prospère. (...) Les marées de l’estuaire apporteront un élément dynamique supplémentaire.»

Entre le pont Anne de Bretagne et la passerelle Victor Schœlcher, s’étend une esplanade végétalisée de 7 000 m2 ; invitation à la promenade. Au sol, une série de plaques de verre ; dont une partie rappelle les 1 710 expéditions négrières parties de Nantes. Le visiteur pénètre ensuite dans le passage souterrain, cœur du Mémorial, au ras de l’eau, « rappelant l’extrême confinement du transport maritime. »

www.memorial.nantes.fr