Search
  • signature 1

Atelier 56S, l'agence Kapla


Texte / Antonin Druart * Photo / Jeremías González pour Kostar (jeremiasgonzalez.com) Publié dans le magazine Kostar n°48 - décembre 2015-janvier 2016

Visite de l’univers architect(r)ural d’un aimable défilé d’édifiants édificateurs.


N’en déplaise au Guinness Book, 56s ne correspond pas au temps record pour la réalisation d’un dessin préparatoire à la conception d’un bâtiment. Il renvoie simplement à la première adresse de l’agence, alors localisée à Paris. Cela dit, question concours, efficacité et performance, la petite entreprise n’est pas en reste. Désormais installé à Rennes depuis tout juste un an, l’atelier jongle entre les projets, les appels d’offres et les chantiers en cours. Fanny Landeau et José Prieto, architectes associés, se rencontrent en 2008 au Mexique. Lauréats du Festival Archi<20 en 2012, ils élaborent l’Observatoire, éphémère et amical mirador d’adorateurs de la nature. Cette cabane verticale fonctionnelle, qui fait aussi office de bibliothèque, s’efface face à la forêt grâce à un habile jeu de miroirs et permet au promeneur de côtoyer les cimes, serein. C’est à l’issue de ce succès (parmi d’autres) que naîtra leur agence. Piliers d’une solide équipe de quatre bâtisseurs (avec Stéphanie Ménard et Lise Gaillard), les complices conçoivent leurs créations comme des zones fédératrices d’échange et de partage, si possible en milieu rural. « Certaines communes, comme Sains, ne disposent d’aucun commerce. Y concevoir une médiathèque devient prétexte à instaurer un lieu de rencontres, où l’on peut boire un café, discuter. »


Piliers d’une solide équipe de quatre bâtisseurs (avec Stéphanie Ménard et Lise Gaillard), les complices conçoivent leurs créations comme des zones fédératrices d’échange et de partage, si possible en milieu rural.

Qu’il s’agisse d’une maison de la culture à Saint-Pierre-de-Plesguen, d’une école à Lanfains ou bien d’une crèche en région parisienne, les motivations restent les mêmes : créer des équipements à dimensions sociales, respectueux de l’environnement et du contexte préexistant. Une envie de donner de la vie. « L’architecture n’est pas que pour les riches », insiste José. Aujourd’hui, l’atelier est aussi une galerie d’art, pensée comme un espace de discussion, ouverte, et en phase avec des considérations constructrices. Chaque mois, des débats y sont organisés, entre usagers, plasticiens et urbanistes, pour mettre en parallèle pratiques artistiques et espace public. Et bien sûr, c’est ouvert à tous.


87 allée Saint-Hélier, 35000 Rennes

www.atelier56s.com

Illustration
© Elly Olman

MENU

  • Facebook
  • Instagram