Rechercher

Design / Que la lumière soit : Valérie Menuet


Totem Orangecaramel © triptyque galerie

Texte / Christophe Cesbron Publié dans le magazine Kostar n°83 - décembre 2022-janvier 2023


Valérie Menuet © P.Y. Chouin

Les lampes de Valérie Menuet modulent l’espace suivant des rythmes aux variations colorées aussi savantes que réjouissantes.


« Chaque lampe est une expérience différente, elle se construit petit à petit, jusque dans ses moindres détails. J’essaie de faire des objets qui vont durer dans le temps. » Les matériaux de base des luminaires de Valérie Menuet proviennent d’objets en verre « délaissés » qu’elle trouve dans les ressourceries, les vide-greniers : vases, flacons, globes, opalines, appliques en cristal…


“J’aime l’idée de l’économie circulaire, je vais à la ressourcerie, comme d’autres vont chez le marchand de couleur.”

« Je ne fais pas de l’Upcycling ou de la récupération, j’aime l’idée de l’économie circulaire, je vais à la ressourcerie, comme d’autres vont chez le marchand de couleur. » Les assemblant suivant des rythmes précis, elle compose, jouant avec les différentes matières (leurs densités, leurs couleurs), scénarisant des accords et des désaccords formels, articulant volumes et disques, transparences et opacités, donnant à chacune de ses lampes une identité propre, forte. Développant un vocabulaire plastique aussi rigoureux que décomplexé, qui peut rappeler aussi bien le Bauhaus que le groupe de Memphis, les lampes de Valérie Menuet sont musicales, polychromes, syncopées. Elles s’éclairent autant qu’elles habitent l’espace où on les installe.


Valérie Menuet, 15 avenue Sainte-Anne, Nantes.

valeriemenuet.tumblr.com


La religieuse © triptyque galerie Lampe Emeraude © P.Y. Chouin

Mini-totem © Triptyque galerie

Suspensions Compilations © P.Y. Chouin