Search
  • signature 1

Galerie 126, garage bande


Texte / Antonin Druart * Photo / Galerie 126

Publié dans le magazine Kostar n°44 - février-mars 2015

Il était une fois une bande de mecs sympas. Soit quatre gars issus du skate qui prennent une coloc’ aux allures de squat à Beaulieu, quartier rennais voué à la destruction.

« Ça va faire 4 ans qu’on est là et on ne sait toujours pas quand tout va disparaître. Quand on devra quitter les lieux, on ne sera prévenu qu’un mois à l’avance », explique Quentin, sans pour autant avoir l’air de s’en soucier. Une spontanéité et une naïveté assumées qui soufflent un vent d’air frais, coupé à la “rebié” bon marché, dans le milieu parfois étriqué de l’art contemporain.

Avant que le garage ne soit réaménagé en galerie d’art, il abritait des rampes de skate, une batterie et un bac à bières vide. Avant que l’atelier ne serve de résidence d’artiste (« je ne savais même pas ce qu’était une résidence » déclame Antoine, candide), il accueillait des soirées mémorables pouvant rameuter jusqu’à 300 pèlerins, fleur au fixie et casquette de travers.


“Ça va faire 4 ans qu’on est là et on ne sait toujours pas quand tout va disparaître.”

Quelques travaux et deux trois coups de pinceaux plus tard, la Galerie126 voit le jour. Tous les potes mettent la main à la patte, sans hiérarchie aucune. « On est tous des stagiaires/hôtes/galeristes », affirme Hugo. Depuis, la maisonnée vit au rythme des artistes invités, et vice-versa. Elle devient même végétarienne sans s’en rendre compte lors du passage de Sergej Vutuc, zine-editor et photographe d’origine bosniaque. La rencontre reste le maître mot.

Une dizaine d’expositions depuis le premier vernissage en juin 2013 (Corentine et Nicolas), des publications de fanzines, des afters de feu au Bistrot de la Cité… Le tout sans prétention autre que de présenter des coups de cœurs dont, en vrac : Stefan Marx, Nate&Jojo, Alexis Poline, l’immense (et inépuisable) Jean-Xavier Renaud, Jean-Philippe Bretin, Jean-Passe et des meilleurs… Et dans un prochain épisode, Chris “Mango” Milic, poly-artiste bien connu des initiés, qui insiste pour payer lui-même son billet d’avion from L.A.


http://galerie126.tumblr.com

Illustration
© Elly Olman

MENU

  • Facebook
  • Instagram