top of page
Rechercher

Garçon Sauvage, french electronic body music



Texte / Julie Haméon  * Photo / © DR Publié dans le magazine Kostar n°91 - été 2024


En duo sous le nom de Caporal depuis 2021, les deux garçons (sauvages) affirment leur identité et changent de nom…


À grand renfort de basses et de beats, Garçon Sauvage a pour leitmotiv de nous faire danser. Et en live, aussi bien que devant un clavier, ça fonctionne à plein tube. C'est à dire que l'influence majeure du duo est l'EBM –  pour electronic body music  – courant né dans les années 80, branche de la new wave, aux sonorités dark, à l'énergie punk et aux paroles romantiques. Dans le duo, Gérald compose, écrit parfois les textes pour Fred qui, lui, chante et interprète. Leur premier EP – sorti en 2021 – est né ainsi, pendant la covid : « Gérald a commencé à m'envoyer des morceaux », partage Fred. « J'ai construit des chansons en me mettant dans la peau de Fred, en le plaçant comme personnage principal », complète Gérald. Et l'alchimie fonctionne ! L'EP raconte les frasques d'un homme cherchant à s'arracher de l'ennui et rêvant d'aventure nocturne… Il faut dire que les deux comparses se connaissent bien et n'en sont pas à leur premier projet commun, ayant officié en trio sous le nom de Doggerland pendant plusieurs années.  


Entre synth-pop langoureuse, mix electro et hip-hop déglingué, les interprétations sont multiples

À l'aube d'un nouvel album, le duo s'affirme. Si Caporal était le prolongement d'un projet porté par Fred, il s'agit maintenant de s'assumer, à deux, et en français. Tiré d'un titre à sortir, Garçon sauvage – « pas très sage » dit la chanson – prend corps à travers un premier clip, tourné au bar nantais Le Chien stupide et réalisé par Astrid Serafini. « Oseras-tu ? », pose comme question la chanson. Ils osent et proposent une carte blanche à six artistes nantais pour remixer ce titre. Phil Tremble, Paulette Sauvage, Prinzessin, OR'L, Projet Marina et Photo ratée répondent à l'appel. Entre synth-pop langoureuse, mix electro et hip-hop déglingué, les interprétations sont multiples et seront à découvrir en k7, sous le micro-label Dino Disco Lazer. Leur ancrage local semble bien constituer une véritable force sur laquelle s'appuyer pour grandir. « On aime partager les projets des uns et des autres, on se sert les coudes », partagent-ils. Et ça provoque de belles rencontres, comme celle avec Jean-Paul (duo issu du groupe Nursery) qui débouche, l'hiver dernier, sur une tournée d'une dizaine de dates. Aucun doute que ces garçons sauvages vont partir à la conquête des dancefloors, dans les tout prochains mois !  


En concert Festival Envoie la sauce, Brem-sur-Mer, le 6 juillet ;

Restaurant À poêle !, Nantes, le 6 septembre.

Le clip « Oseras-tu ? » sort cet été, suivi des remix de ce titre en k7 en septembre.

Comentarios


bottom of page