Illustration
© Elly Olman

MENU

Rechercher

Huneak, parfaitement unique !


© Sonia Belfer / photographe Nantes

Texte / Patrick Thibault Publié dans le magazine Kostar n°63 - décembre 2018-janvier 2019

Professionnel de la chaussure artisanale faite à la main, le Nantais Hugo Lambert lance la marque HUNEAK, une collection de sneakers personnalisables, réparables et donc durables.

Il y a chez Hugo Lambert une forme de discrétion qui colle parfaitement à sa démarche : « Ce que la mode induit, ça n’est pas mon truc. Je ne suis pas là pour faire consommer plus mais pour avoir une utilité sociale ». Ce cordonnier d’origine a pourtant gravi tous les échelons qui mènent à la création. Demandez-lui si c’est un métier artistique et la modestie reprend ses droits : « Je suis un artisan et je voulais avoir un travail qui ait du sens ». D’abord, il y a eu la marque ArtHpied qui est aussi le nom de son atelier depuis quinze ans. Là encore, des chaussures qui ont du sens dans la mesure où elles sont réparables, ressemelables et garanties dix ans.


« Je suis un artisan et je voulais avoir un travail qui ait du sens ».

L’aventure HUNEAK s’appuie sur la même exigence : cuir de haute qualité, semelles cousues qui assurent un confort parfait avec une triple mousse et semelles intérieures en latex. Particularité séduisante, il est possible, à l’atelier ou sur le site, de personnaliser sa paire de basket en choisissant la matière, les textures, les couleurs de cuir, d’œillets, de lacets ou de semelles. « Toute paire de chaussures qui sort de l’atelier passe entre mes mains », insiste Hugo Lambert. Elle est donc signée et numérotée.

S’il faut compter entre 240 et 380 euros pour une paire, Hugo insiste sur le fait que sa clientèle est variée : « Je n’ai pas que des bobos mais des gens qui font des choix de consommation ». Comble du chic, il organise même des ateliers où chacun repart avec la paire qu’il a fabriquée. UNEAK on vous dit.


En vente à l’atelier, 67 rue du Millau, Nantes et boutique Pas que beau, Saint-Nazaire.

www.huneak.com



Photos : © Patrice Molle et © Samuel Duhi

  • Facebook
  • Instagram