BANDEAU.jpg

MENU

Illustration
© Alexis
Grasset

Rechercher

i.s.l.a., le jeu de l’amour et du hasard



Texte / Mathieu Perrichet * Photo / Delphine Saliou pour Kostar Maquillage et coiffure / Danna Charles Publié dans le magazine Kostar n°40 - avril-mai 2014

Originaire de la région nancéenne, i.s.l.a. s’est lancée dans la musique à la fin du collège afin de faire comme ses copines.

« Chanter, je n’aurais jamais pensé faire cela sérieusement, c’était inconcevable. À ce moment de ma vie, je ne savais pas vraiment ce que je voulais. »

Après un bac littéraire et une licence en sciences de l’éducation en poche « pour assurer [ses] arrières », elle passe une audition pour intégrer un groupe de reprises de soul et rythm’n’blues. Durant six ans, la jeune chanteuse « découvre la réalité du métier » en parcourant les scènes de Lorraine et du Luxembourg.

Puis, elle rejoint Nantes, il y a un an et demi, pour suivre l’élu de son cœur. Quelques pré-prods composées à plusieurs en anglais et en français, Julia – de son vrai nom – se métamorphose en i.s.l.a. « Je cherchais un truc en rapport avec mes origines martiniquaises sans non plus l’afficher comme un étendard. Et c’est le nom d’un album d’un groupe de jazz anglais, Portico Quartet, que j’adore. »


“Chanter, je n’aurais jamais pensé faire cela sérieusement, c’était inconcevable.”

Après une participation au culot relevée haut la main au concours des inRocks Lab où elle finit quatrième, cette fan de Björk, Portishead, Emily Simon, Lianne La Havas ou Ella Fitzgerald fait résonner sa musique pop folk et sa voix douce aussi bien au Trois Baudets à Paris que dans des lieux locaux plus confidentiels.

Épaulée dans le développement de son projet par l’asso nantaise Pypo Production, elle vient de participer aux auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges à Angers. Toujours avec cette même candeur qui la caractérise. Un premier EP pourrait aussi voir le jour au cours de l’année venant ainsi couronner un début de carrière séduisant.

Mais i.s.l.a prévient : « Je ne veux pas me précipiter et me planter. » De bonne augure.


http://isla-music.bandcamp.com

  • Facebook
  • Instagram