Illustration
© Elly Olman

MENU

Rechercher

Initials Bouvier Bernois, nom d'un chien


Texte / Antonin Druart * Photo / DR Publié dans le magazine Kostar n°62 - octobre-novembre 2018


Il y a Valentin, Pierre et Léo. À eux trois, ils sont les Initials Bouvier Bernois. Derrière ce nom un brin potache, une solide formation à la patte inimitable qui puise dans le meilleur de l'ère pré-Mods pour en tirer un son résolument moderne.

Si l'on tente de dresser un portrait racé du trio, on déniche trois pedigrees de musiciens complets, ayant domestiqué leur art au sein de diverses formations rennaises (PAN !, Spadassins, madcaps…). Un détail notoire, preuve de leur talent protéiforme, énoncé par Pierre : « Valentin est plutôt claviériste et moi bassiste. À l'origine du projet nous avons décidé d'échanger nos instruments de prédilection. »

Plutôt que de braquer l'héritage garage comme nombre de leurs confrères, les IBB voient plus loin dans le rétro de leur Vespa : jusqu'aux angles morts des sixties, première moitié de la décennie, son swing classieux, ses « Rythmes bleus » et son vocalese, le tout imbibé d'un bonne dose de tropicalisme. Tout un pan musical vite estompé par le psyché, puis par les prémices du punk. Un répertoire remis au goût du jour en fusionnant ces influences de façon inédite. Le groupe est une espèce d'orchestre restreint ne conservant que la section rythmique des big bands, excepté pour le chant de Pierre, ou lorsque Thibault, le quatrième mousquetaire, promène ses cuivres et ses instruments à vent.


Le groupe est une espèce d'orchestre restreint ne conservant que la section rythmique des big bands.

Ainsi, leurs références oscillent entre Jimmy Smith et les Double Six, accouplées aux BO de Michel Legrand et de Piero Piccioni, son équivalent transalpin. Le cinéma, celui de Melville en tête, occupe d'ailleurs une place de choix dans leur univers sonore et visuel. Pierre toujours : « La pochette de l'album est une référence directe au film Le Cercle rouge. Il y a aussi beaucoup de clins d'œils cinématographiques disséminés dans nos morceaux. »


  • Facebook
  • Instagram