BANDEAU.jpg

MENU

Illustration
© Alexis
Grasset

Rechercher

James Eleganz, la rançon de Success


Texte / Matthieu Chauveau * Photo / DR

Publié dans le magazine Kostar n°68 - décembre 2019-janvier 2020


Jusqu'ici, on ne voyait dans le pseudonyme de Yann Chehu rien que de l'ironie. Avec son groupe Success, passé par les Trans en 2008, James Eleganz ne donnait pas exactement dans l'élégance musicale : un électro-rock tapageur qui d'ailleurs ne rencontrait de succès que bien au-delà de nos frontières (engouement surprise en Asie).


Mais voilà que le chanteur outrancier – du genre à s'arracher les poils pour les distribuer au public – nous revient totalement métamorphosé en solo. Et c'est encore loin de l'Hexagone que la mayonnaise prend. Suite à une succession d'heureuses rencontres, le Dinardais s'est vu confier la direction artistique de son album à... Toby Dammit, collaborateur des Stooges et de Nick Cave. Le disque est même le premier d'un Français à être enregistré au mythique studio Rancho de la Luna (Queens of the Stone Age, Iggy Pop, Arctic Monkeys…), en plein désert californien. Pour quel résultat ? Une americana ample qui pour le coup ne manque pas d'élégance, entre Nick Cave et Chris Isaak.


James Eleganz, L'Étage, Rennes, 6 décembre. Album the only one

  • Facebook
  • Instagram