BANDEAU.jpg

MENU

Illustration
© Alexis
Grasset

Rechercher

Jeanne Added : “J'aime bien m'habiller”


Interview / Patrick Thibault * Photo / Element-s Marikel Lahana Publié dans le magazine Kostar n°47 - octobre-novembre 2015

Pensez-vous avoir le costume de l’emploi ?

J’ai plus souvent eu l’impression de ne pas l’avoir que l’inverse. Mais maintenant, ça va mieux. Puisque je suis dans une carrière personnelle qui me ressemble complètement, je crois que je l’ai.


Comment choisissez-vous un costume de scène ?

J’essaie d’avoir celui qui a une part de neutralité, quelque chose qui ne capte pas forcément le regard et ne détourne pas l’attention de la musique. Pour le moment, j’ai besoin de ça. Je sais d’expérience que ça bouge, qu’on s’amuse plus avec les codes quand on devient plus à l’aise. Mais là, j’ai besoin d’une sorte d’uniforme.


Quels rapports entretenez-vous avec la mode ?

J’aime bien m’habiller. Je suis coquette. Mais mes références de mode datent d’il y a quelques années. J’aime les gens comme Acne. Je suis toujours en pantalon et chemise, un haut et un bas.


“Je n’ai pas l’impression d’avoir un style particulier.”

Pensez-vous être à la mode ?

Je n’en sais rien. Je ne crois pas. Ah, peut-être que j’y suis puisque je suis une béotienne. Je n’ai pas l’impression d’avoir un style particulier. Il y a des gens qui vont au devant de la mode. Moi forcément, je la suis, puisque je ne suis pas une créatrice sur ce plan.


Avez-vous déjà retourné votre veste ?

Oui, sans doute, mais je n’ai pas d’exemple qui me vienne en tête. Je n’aime pas trop le conflit donc je suis plutôt du genre à quitter une conversation plutôt que d’avoir à retourner ma veste.


Avez-vous pris des vestes ?

Oh oui ! Mais je m’arrêterai là.


Qu’y a-t-il dans votre valise quand vous partez en tournée ?

Rien d’exceptionnel. Des fringues pour la vie de tous les jours, mon matos, un bouquin et une tenue de concert. En ce moment, je lis À nos amis, du Comité Invisible.


À qui voudriez-vous tailler un costard ?

À personne ! Je préfère l’action positive.


Quel est le comble du chic ?

L’élégance pour moi, c’est le savoir vivre ensemble. La politesse. Après, j’aime les belles lignes. Cyd Charisse et Fred Astaire dans The Band Wagon. Sa grande jupe serrée à la taille et sa chemise blanche. Je ne m’habillerai pas comme ça, mais c’est très élégant.


Le comble du mauvais goût ?

Y’en a pas. Je ne suis pas censeur. Bon, j’aime pas trop les Crocs. C’est vrai ça.


Quelle personnalité voudriez-vous relooker ?

J’aime offrir des vêtements mais pas parce que je trouve les gens mal habillés, mais parce que j’ai envie qu’ils soient aussi beaux que je les vois moi. Les gens que j’aime, j’aime bien leur offrir des choses jolies. Mais ça s’arrête là.



Jeanne Added, Be Sensational, Naïve

Tout a commencé à partir de sa résidence à l’Aire Libre, pendant les dernières Transmusicales. Celle qui accompagnait les groupes de jazz vit désormais une carrière perso. Elle a été la surprise de tous les festivals de l’été. Et la route du succès ne semble pas prête à s’arrêter.


http://jeanneadded.com

  • Facebook
  • Instagram