BANDEAU.jpg

MENU

Illustration
© Alexis
Grasset

Rechercher

La vie d’Aëdle



Texte / Arnaud Bénureau * Photo / Antoine Deroux Publié dans le magazine Kostar n°39 - février-mars 2014



À même pas 30 ans, Raphaël Lebas de Lacour et Baptiste Sancho, deux anciens d’Audencia Nantes, sont en train de mettre tout le monde d’accord avec leur jeune marque de casques audio haut de gamme et design, Aëdle.


Lancée officiellement il y a un an, Aëdle pèse déjà plus de 500 000 euros de chiffre d’affaires. Fabriqué à Combourg en Ille-et-Vilaine, leur Vk-1, disponible en deux versions, Classic et Carbon, vendu 350 euros, rencontre un succès qui ne surprend même pas les deux businessmen. « Nous avons fait le pari de prendre notre temps, explique Raphaël Lebas de Lacour. Le produit est exceptionnel. » Les Numériques, webzine et labo de test indépendant et de référence pour toute la galaxie high-tech, a même auréolé le casque nomade de 5 étoiles, la note ultime.

Parallèlement, Aëdle, qui veut dire noble en danois, ne rate pas le virage design. L’objet est sobre et beau. « L’idée était de travailler la partie sonore sans oublier le côté émotionnel que peut procurer un tel produit. » Pas étonnant donc de retrouver le Vk-1 chez Colette, Selfridges, The Conran Shop ou dans « tous les vaisseaux amiraux de Ralph Lauren aux États-Unis : Dallas, New York, Miami… »


“Patron, je n’aime pas ce mot-là. Entrepreneur, créateur, oui.” 

En septembre dernier, les deux garçons, dont l’amitié sera définitivement scellée lors d’une année passée au Japon, ont même ouvert une boutique dans Le Marais. « On est entré dans le business en utilisant notre bon sens. » Et sans trop se la ramener. Jeunesse oblige ! « Globalement, c’est une force. Nous appréhendons les choses d’une manière fraîche et neuve. Mais c’est aussi une faiblesse lorsqu’il est question d’expérience, de management », souligne Raphaël qui ne veut pas que nous lui collions l’étiquette de patron sur le dos. « Je n’aime pas ce mot-là. Entrepreneur, créateur, oui. » Et récupérateur de hype ? « Nous avons commencé cette aventure avant que la mode des casques audio soit de retour. » Décidément, le double-messieurs a les pieds sur terre. Lorsqu’on leur demande s’ils ont pensé à des ambassadeurs ou du co-branding, ils répondent non. « On veut que le produit soit acheté pour ce qu’il est. Pour l’heure, on reste concentré sur la marque et le développement de notre savoir-faire. » Pour qu’à terme, Aëdle murmure aux oreilles de la planète entière.


www.aedle.net





En dates


BAPTISTE SANCHO


Juillet 2001 Premier script en PHP.

Janvier 2008 Rencontre avec Raphaël au Japon

Janvier 2011 De retour des États-Unis, il rejoint Raphaël dans l’aventure Aëdle. Le parcours entrepreneurial l’emporte sur un début de carrière dans l’industrie cinématographique.

Avril 2012 Un blog américain découvre les travaux sur le premier casque. Le concept 3D séduit et entraîne de nombreuses sollicitations.

Décembre 2012 Lancement des pré-ventes du Vk-1 et première vente à un Californien après seulement quelques minutes de mise en ligne.


RAPHAËL LEBAS DE LACOUR


Juillet 1992 Premier train électrique Lego.

Mars 2002 Compose son premier et unique album de musique électronique.

Septembre 2004 Entrée en classe prépa.

Septembre 2011 Création de la société Aëdle.

Janvier 2013 Première pizza partagée avec tous les associés et financée par les premières ventes du Vk-1.

  • Facebook
  • Instagram