Rechercher

Laury Thilleman, interview recto/verso



Interview / Arnaud Bénureau * Photos / Gregg Bréhin pour Kostar Publié dans le magazine Kostar n°34 - février-mars 2013


Interview recto

En 2011, vous êtes Miss France et sixième du concours Miss Univers. Ça veut donc dire que cette année-là, vous étiez la sixième plus belle femme du monde ?

J’étais certainement la plus heureuse. Après, je ne sais pas si les classements comptent vraiment. J’ai gardé un très bon souvenir de Miss Univers. On était au Brésil. Et c’est vrai que j’ai côtoyé les nanas les plus belles de la planète. Au-delà de ça, je garde en mémoire les échanges que nous avons pu avoir ensemble.


Le plus beau compliment qu’on peut vous faire ?

Qu’on me dise que j’ai su rester moi-même. C’est-à-dire sportive, saine et sympathique. Car c’est vrai qu’une année de Miss France, ça peut monter à la tête. Mais aujourd’hui, je me sens bien dans mes baskets.


Que peut-on vous souhaiter pour 2013 ?

Plein de beaux projets et des voyages.


Miss France, était-ce un rêve ?

Non. C’est arrivé comme ça. Sans lui avoir donné mon accord, un photographe a envoyé des photos au comité Miss Bretagne. J’ai accepté de participer, car je n’ai pas osé dire non.


Le 16 février 2012, vous écrivez que vous voulez fonder un foyer, gagner votre vie, construire une maison et écrire un livre. Que vous reste-t-il à accomplir ?

J’ai un peu fait les choses à l’envers. J’ai 21 ans, j’ai déjà écrit mon livre, mais je n’ai pas encore de chez moi. J’attends donc avant de construire une famille. Et j’en suis encore loin.




Interview verso

Lorsqu’on tape “ Laury Thilleman nue ” sur Google, il y a plus de 100 000 résultats. Ça vous inspire quoi ?

Je crois que c’est la recherche qui fait le plus de résultats. Bon après, c’est pareil pour toutes les miss. Les gens cherchent toujours la photo ou la vidéo hot. Ils n’ont rien trouvé à mon sujet. J’en suis assez fière.


Vous êtes de Brest. Ce n’est pas un peu la loose ?

Bien sûr que non ! On dit que Brest, c’est le bout du monde. Je crois que c’est surtout le début de la terre.


Pourquoi toutes les miss veulent-elles la paix dans le monde ?

Ce n’est pas le message que j’ai prôné. En tant que surfeuse, j’étais davantage pour la protection des espèces marines.


Un défaut que vous n’avez jamais avoué ?

Je suis possessive.


Entre le Trop belle pour toi de Bertrand Blier ou le « encore plus bonne que la plus bonne de tes copines » de NTM, que choisissez-vous ?

JoeyStarr évidemment !


Laury Thilleman, Le Métier de paraître, Éditions dialogues. www.editions- dialogues.fr