Rechercher

Les Amirales, les admirées


Texte / Matthieu Chauveau * Photo © Yves de Orestis Publié dans le magazine Kostar n°69 - février-mars 2020


Avec un nom comme ça, on s'attendait à du solide. Et Les Amirales n'ont pas déçu avec leur premier titre, dévoilé seulement à l'automne dernier alors qu'elles étaient programmées au Trans Musicales. Dans la catégorie pop-rock, Mountains déplace en effet des montagnes ! Imaginez une batterie martiale (celle de Guillaume Rossel, croisé chez Rachid Taha) accompagnée d'une guitare western qui, tout à coup, déverse un groove à la limite du disco, pour le plus grand bonheur du duo formé par Mirabelle Gilis et Sara Petit. La première, multi-instrumentiste collaboratrice de Miossec, fan n°1 du groupe, fait surgir un violon (son instrument de prédilection, appris aux conservatoires de Toulouse et Saint-Pétersbourg) à la fougue rarement entendue depuis le premier album d'Arcade Fire. La seconde, après des expériences dans des groupes world, assume enfin son statut de lead vocal hors pair. “We are note a war”, chante-t-elle sur Mountains avec puissance et fierté. Et si Les Amirales étaient quand même un peu une machine de guerre pop ?


Les Amirales, Le Tetris, Le Havre, 5 février ; L'Echonova, Saint-Avé, 3 avril.

bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram