Rechercher

Marie Houdin, Rennes du hip hop


Texte / Vincent Braud * Photo / Guillaume Ménant

Publié dans le magazine Kostar n°44 - février-mars 2015

Lorsqu’elle propose de passer de l’autre côté, n’y voyez aucun mauvais présage : c’est du miroir dont elle parle et de danse dont il est question. Marie Houdin et la danse ne font qu’un depuis pas mal de temps. Au point de se faire une jolie place dans le hip hop.

Pendant une douzaine d’années, c’est au rythme du jazz qu’elle a vécu à Laval. Avec des parents « curieux de tout sur le plan culturel ». Puis c’est la découverte du hip hop en 1999. « Secouée par l’énergie de cette danse », elle enchaîne bientôt les stages. Elle rencontre Yasmin Rahmani et les Nantais de HB2. Mais dans le milieu des battles, pas forcément évident pour une “nana” de se faire une place. « On m’accordait quelques minutes de free style entre deux garçons. » Les choses s’arrangent en arrivant à Rennes.


“Pour moi, la musique a toujours été liée au mouvement…”

« Pour moi, la musique a toujours été liée au mouvement… » Marie nage dans tous les courants des musiques actuelles et ce qu’elle aime et développe à travers le hip hop, c’est ce métissage qui reflète sa personnalité et dont elle se nourrit. En 2004, une autre rencontre déterminante, celle de Franco et de la compagnie Engrenage. Elle croise la route d’Éric Mézino, d’Hamid Ben Mahi, de Seydou Boro et continue d’assembler le puzzle qui lui ressemble. Après une période où la co-écriture et l’interprétation allaient de pair, en 2005, elle écrit Roots. La pièce a été précédée d’un travail de collecte de témoignages sur le thème du déracinement dans le quartier rennais de Villejean.

« La création n’est que l’occasion d’aller à la rencontre de publics différents… » Au fil du temps, Marie Houdin va trouver un langage qui lui est propre. En s’interrogeant elle-même — « comment on se construit ? », « comment on évolue ? » — elle questionne aussi chacun de nous. Et lorsqu’elle évoque Lewis Carroll, pour De l’autre côté, c’est à « un voyage qui peut être insensé dans un monde de chimères et de rêves » qu’elle nous invite. Embarquement imminent.


www.compagnieengrenage.fr

bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram