Rechercher

Moon Gogo, duo arrangé


Texte et photos / Matthieu Chauveau pour Kostar Publié dans le magazine Kostar n°59 - février-mars 2018


Formé autour d’un instrument traditionnel coréen, mais musicalement plus arty que world, le duo nantais Moon Gogo (Federico Pellegrini/E’Joung-Ju) sort, dans la joie, un deuxième album obsédant.

« Ces deux-là peuvent jouer partout, avec n’importe quel groupe et à n’importe quelle heure. » C’est ce que dit Jean-Louis Brossard des Trans Musicales quand il programme Moon Gogo, il y a deux ans. On comprend ses propos ne serait-ce qu’en parcourant les CV de Federico Pellegrini et E’Joung-Ju. Le premier, voix et guitare de The Little Rabbits puis de French Cowboy, est une figure incontournable de la scène rock nantaise, autodidacte aux goûts volontiers underground. La seconde, Coréenne arrivée il y a moins de 10 ans à Nantes, est une experte du geomungo, instrument à cordes créé il y a quelques 1600 ans, qu’elle a longtemps joué au sein d’un orchestre traditionnel.


Le nouvel album confirme que la musique du duo a quelque chose d’inclassable, géographiquement comme stylistiquement, tout en étant paradoxalement resserrée.

Posé sur la platine, Joy, le nouvel album confirme que la musique du duo a quelque chose d’inclassable, géographiquement comme stylistiquement, tout en étant paradoxalement resserrée. Entre les guitare, clavier et voix minimalistes et noyés d’effets de Federico et les lignes de basses obsédantes et percussives de E’Joung-Ju, l’alliance semblait aller de soi. Mais les intéressés eux-mêmes ont mis du temps à le réaliser. « Une amie m’a présenté E’Joung-Ju lors d’un voyage en Corée. Quand elle s’est renseignée et qu’elle est tombée sur le clip du morceau Shake de French Cowboy, réalisé avec le Cabaret New Burlesque, elle est partie en courant ! » se souvient, large sourire et éternelle casquette US vissée sur la tête, Federico.

Le déclic vient lorsque Pierre Orefice des Machines de l’île, découvre E’Joung-Ju sur scène et y entend rien de moins que le blues du Mississipi. « Ils nous a proposé de travailler ensemble. On s’est dit que cette fois, il fallait essayer ! » Le duo prépare quelques morceaux pour voir… Deux disques et de nombreuses dates (en France, en Corée, en Belgique…) plus tard, il faut se rendre à l’évidence : les mariages arrangés, parfois, fonctionnent plutôt bien.


Moon Gogo Album Joy

havalinarecords.net

bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram