Rechercher

Neil Hannon : “Heureux de porter ce prénom à la con”



Interview / Guillaume Canot * Photo / DR Publié dans le magazine Kostar n°32 - octobre-novembre 2012



Vous êtes quelqu’un de stylé. Depuis quand faites-vous attention à votre look ?

J’adore que l’on pense que je suis stylé parce que je ne le suis vraiment pas. Dans les années 90, quand j’étais un “indie kid”, j’avais une sale gueule et un look épouvantable. Je m’habillais comme mes héros de l’époque. C’est à Camden que j’ai vu les vestes et cravates bon marché. Je me suis dit qu’en m’habillant comme ça, je serais peut-être un peu moins moche.


Et ça a marché ?

Ça allait bien avec mon style de musique et les gens voulaient me photographier. Dès lors, j’ai toujours porté des costumes. Je considère que c’est une armure ou un genre de camouflage.


Plus largement, quel rapport entretenez-vous avec la mode ?

Je n’aime pas la mode. Elle change tous les ans et elle est faite pour vendre des fringues. Par contre, le style, c’est différent. Porter les fringues qui te vont bien, c’est essentiel. Pas seulement par rapport au look. L’important, c’est de se sentir à l’aise dans ce qu’on porte.


Avez-vous un créateur fétiche ?

Je ne sais pas, je ne sais plus. Je n’en ai pas.


Déshabillez-vous et regardez l’étiquette…

OK ! Ma chemise est donc une Henry Jermyn de Dublin. Ils font des chemises et des costumes très bien taillés. Ils vendent même des parapluies, tout ce qui va bien à l’homme.


Quel est le comble du chic ?

Un beau tatouage.


Et le comble du mauvais goût ?

Les gens qui sortent dans la rue à Dublin en pyjama ou dans des joggings déformés.


“Si vous essayez de plaire à un maximum de gens, vous êtes certain de ne plaire à personne.”

À qui aimeriez-vous tailler un costard ? À tous les Anglais qui, comme pour la boxeuse Katie Taylor, s’attribuent sa victoire alors qu’elle est irlandaise.


Avez-vous déjà retourné votre veste ?

Dans les années 80, pour moi, REM était le plus grand groupe du monde. Maintenant, c’est le plus mauvais. Ce n’est pas de leur faute. Ils n’ont pas su à quel moment se séparer.


Qui rêveriez-vous de déshabiller ?

Ma girlfriend. Mais aussi George W. Bush ! J’aimerais le faire défiler nu dans les rues. On pourrait tous lui balancer des choses à son passage.


Neil Armstrong, Neil Young ou Neil Diamond ?

Que des grands ! Neil Armstrong était super important quand j’étais gamin. Je ne connaissais pas d’autres Neil. Quand j’ai su qu’il avait marché sur la lune, j’ai trouvé ça extra et je suis devenu heureux de porter ce prénom à la con.


Finalement, comment faites-vous pour traverser les modes ?

Je fais en sorte de ne jamais penser à la mode. Si vous essayez de plaire à un maximum de gens, vous êtes certain de ne plaire à personne. Si ça te plaît à toi, il y a sans doute quelqu’un d’autre sur la planète auquel ça va plaire.