BANDEAU.jpg

MENU

Illustration
© Alexis
Grasset

Rechercher

Pegase : “J’aime les associations qui déconnent un peu”



Interview / Arnaud Bénureau * Photo / Pierre Ströska Publié dans le magazine Kostar n°39 - février-mars 2014


Quel est votre rapport à la mode ?

Il est un peu particulier. J’y suis sensible et, à la fois, ce n’est pas très important. Je n’ai pas d’a priori sur un mec habillé en Décathlon. Comme sur celui bien sapé d’ailleurs. J’aime les associations qui déconnent un peu.


Que signifie être à la mode ?

Avoir un an d’avance sur les autres.


Avez-vous une marque fétiche ?

Études, une jeune marque que j’aime bien. Dans le clip Out of Range, je porte principalement des vêtements de chez eux.


Avez-vous déjà retourné votre veste ?

Oui. Dès que je m’exile sur la côte, j’emmène avec moi beaucoup de machines. Je fais, je refais. Et à la fin de la journée, je me rends compte que mon gilet est à l’envers depuis le matin. Dans Retour vers le futur 2, j’aime le concept de porter son jean à l’envers. Je pense même qu’en primaire, j’ai dû le faire.


Avez-vous déjà pris des vestes ?

Pas vraiment. J’ai l’impression que j’ai une philosophie qui me permet d’être imperméable à la déception.


Quel est le comble du chic ?

Porter une cravate et un nœud papillon en même temps.


Du mauvais goût ?

Porter des chaussures de ville avec des chaussettes de sport.


“Demain, si une marque me propose des choses et que ça me permet de faire ma musique, j’y vais.”

Qui a bien pu inventer le verbe s’endimancher ?

Sûrement un mec motivé pour aller à la messe.


Quel est le premier t-shirt de groupes que vous avez acheté ?

Ado, je n’ai pas beaucoup porté de t-shirt de groupes. Et je crois que le premier, on me l’a filé. C’était celui des Daft Punk.


Avez-vous été approché par des marques ?

Alors que je ne porte pas beaucoup de baskets, j’ai longtemps été habillé par Reebok. Il y avait aussi Lacoste. Les marques vous rendent service autant que vous leur en rendez. Demain, si une marque me propose des choses et que ça me permet de faire ma musique, j’y vais. Je ne suis pas anti-capitaliste ou je ne sais quoi. Et si cela choque certains, tant pis !


Où s’habille Valérie ?

Dans une friperie du futur.


La mode est un éternel recommencement. Que vont-ils donc remettre au goût du jour cette année ?

Les baskets clignotantes LA Gear.


Avez-vous un costume de scène ?

Non, je n’ai jamais franchi le cap car j’ai des idoles comme David Bowie qui ont mis la barre super haute.


Si demain vous organisez une soirée déguisée, quel en serait le thème ?

Les dinosaures. Juste pour faire chier.



Pegase (FVTVR Records/A+LSO).

Le Nantais Pegase sort un premier album lancé sur orbite avec son hymne rétro futuriste, Out of Range. La force de ce disque sans nom est de ne pas être une succession de tubes, mais un voyage dans une galaxie où la pop serait mélancolique, cinématographique et synthétique.

http://pegase.bandcamp.com

  • Facebook
  • Instagram