Rechercher

Philémone, la professeure


Texte / Matthieu Chauveau * Photo / DR Publié dans le magazine Kostar n°69 - février-mars 2020


Il y a encore un an, Fanny était professeure des écoles. Un métier qu'elle exerçait en parallèle de son projet Philémone, lancé avec un premier EP en 2015, ironiquement baptisé Invasion (et tout aussi ironiquement ouvert par la chanson Narcisse et toi). Sauf que la Tourangelle d'origine ne croyait pas si bien dire : sa pop acidulée, électronique et synthétique aux paroles incisives et lucides ne s'oublie pas une fois qu'on y a goûté. Pour preuve, la ribambelle de tremplins qu'elle a remportés et qui lui ont permis d'enregistrer un second EP en 2018. Un disque tellement concluant que la musicienne, désormais basée à Nantes, a décidé de se consacrer pleinement à son art, en quittant son travail alimentaire comme elle largue son amoureux dans son mini-tube Saint-Nazaire. “Une passion qui s'est échouée côte atlantique au mois de mai / l'échec est là, vif et dressé dans un bateau prêt à couler”, chante-t-elle dans cette chanson (clippée dans la ville portuaire même) avec un délicieux cynisme que peut-être elle ne pouvait pas s'autoriser face à ses élèves. Comme Labotanique, elle intègre le dispositif T.R.A.M.E. piloté par La Soufflerie (Rezé), le VIP (Saint-Nazaire) et la Maison des Arts (Saint-Herblain).


Philémone, Black Shelter, Carquefou, 18 janvier ; Bise Festival, Nantes, 21 janvier ; Le Nid, Nantes, 15 mars ; VIP, Saint-Nazaire, 28 février ; Centre Culturel Les Arcs, Quéven, 28 mars.

bandeau.jpg

Illustration
© Alexia Moutel

MENU

  • Facebook
  • Instagram