Rechercher

Quai M, envoyez la musique !



Texte / Patrick Thibault * Photo / David Fugere Publié dans le magazine Kostar n°82 - octobre-novembre 2022



Avec l’ouverture du Quai M, La Roche-sur-Yon n’est pas peu fière de faire parler d’elle. Il faut dire que la nouvelle salle de musiques actuelles – qui prend la succession du Fuzz’Yon – a de quoi impressionner. Visite et rencontre.


C’est comme si les planètes étaient alignées. Ce Kostar de rentrée donne carte blanche à Laurent Brethome, metteur en scène de la Compagnie Le Menteur Volontaire, basée à La Roche-sur-Yon. Il est évidemment question du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon qui réussit à s’imposer dans le paysage des festivals de cinéma. Et, bien sûr, il y a l’ouverture du Quai M.

Visuellement, le bâtiment constitue un signe architectural distinctif. Face à la gare et à la passerelle de l’architecte Bernard Tschumi, au cœur des habitations de la ville, l’architecte a choisi une coque en béton acoustiquement étanche. Mais, et c’est l’intelligence de Chloé Bodart (Compagnie Architecture), qui explique : « En contrepoint, nous ouvrons le bâtiment avec des terrasses et balcons, des doubles hauteurs permettant d’offrir une généreuse lumière dans les lieux de vie. La matérialité s’allège et devient structures bois, offrant d’autres ambiances, d’autres usages. » Ainsi on a donc un toit en plissé coloré sur une charpente de bois du plus bel effet.


“Nous allons nous en servir pour créer une nouvelle dynamique.”

« Depuis le début, on voulait que ce projet ait une âme. C’est par la culture et le sport qu’on va donner une identité à l’agglomération », explique David Bély, vice-président culture. Avec Maximilien Schnell, adjoint à la Culture à la ville de La Roche-sur-Yon, le duo travaille en harmonie. « Ça coûte plus cher que le Fuzz’Yon mais ça n’aurait pas de sens de construire un beau bâtiment et de ne pas assurer derrière en fonctionnement. Nous allons nous en servir pour créer une nouvelle dynamique », note l’un. L’autre d’ajouter : « C’est un équipement de l’agglo, à vocation régionale maintenant ! »

Sur 2826  m2, le bâtiment comprend une salle de 874 places, un club de 198 places et des studios de répétition. Benoît Benazet, directeur, ne boude pas son plaisir : « L’équipement va me faciliter la vie. Nous pouvons multiplier les résidences d’artistes. Côté programmation, je dois être le plus élitiste possible mais en étant populaire. Je m’inscris dans la continuité. » Le public devrait apprécier les conditions d’accueil. Quant aux artistes, ils devraient aimer la proximité du public et l’architecture de la salle qui allie béton et bois. Là encore une belle réussite.


Quai M, La roche-sur-Yon