Rechercher
  • signature 1

Quand la Mermonte


Texte / Arnaud Bénureau * Photo / Loïg Nguyen Publié dans le magazine Kostar n°41 - été 2014


En même pas deux ans, les Rennais de Mermonte ont atteint la stratosphère pop. Aujourd’hui, cette armée mexicaine, à la tête de laquelle on retrouve la cheville ouvrière Ghislain Fracapane, sort Audiorama, un deuxième album à la puissance émotive sidérante.

Lorsqu’en avril dernier, le boss de Clapping Music, label haut de gamme sur lequel Mermonte est aujourd’hui hébergé, nous envoie un lien privé pour découvrir Audiorama ; on croit d’abord à une blague. Les dix pièces d’orfèvrerie pop portent toutes un nom et un prénom : Jérôme Bessout, Fanny Giroud, Cécile Arendarski… « Ce sont tous des amis. J’ai voulu immortaliser cette amitié en leur offrant à chacun une chanson. Tout simplement », souligne Ghislain Fracapane que l’on croise aussi au sein de Fago Sepia. L’idée de Mermonte est née en parallèle de celle du quatuor math rock. « Je faisais des démos tout seul dans mon coin et certains m’ont poussé à monter un groupe. » On les remercie tant il aurait été dommage que Mermonte reste dans un placard.


“Avec Mermonte, je veux faire quelque chose de compliqué, mais que l’écoute soit simple.”

Dès le premier album, cette aventure orchestrale et collective (ils sont 11 sur scène) décolle pleine balle. Et aujourd’hui, le groupe a trouvé sa vitesse de croisière. À bord, on croise Steve Reich, Do Make Say Think ou encore Sufjan Stevens. Même si Ghislain reconnaît que « dans ce deuxième album, Mermonte commence à avoir sa propre personnalité ». De celle qui est en quête permanente du beau. « Avec Mermonte, je veux faire quelque chose de compliqué, mais que l’écoute soit simple. » Pari relevé haut la main pour ce disque enregistré dans le home studio de la tête pensante du groupe. « Je l’ai enregistré à la maison, dans ma campagne à Bédée. » C’est de là-bas que Ghislain Fracapane est parti à la conquête des grands espaces pop. La déferlante Mermonte peut désormais tout emporter sur son passage tant plus rien ne semble l’arrêter.


Mermonte, Audiorama (Clapping Music).

http://mermonte.bandcamp.com

Illustration
© Elly Olman

MENU

  • Facebook
  • Instagram