Rechercher

Scratch Massive : “Mes médicaments ont sauvé la vie de pas mal de gens”



interview / Julien Coudreuse * Photo / Mathieu Cesar Publié dans le magazine Kostar n°34 - février-mars 2013


Communion est une relecture live de votre dernier album Nuit de Rêve. Quel est le parti pris de ce disque ?

Nos albums sont lourds, denses, et assez lents. Et sur scène, nous faisons pas mal d’impros sur les morceaux. Ce qui amène par accident de nouvelles versions, plus boostées, plus rallongées. Si tu écoutes Nuit de Rêve puis Communion, tu vas être dans le même “costard”, mais il n’a pas la même couleur, ni la même coupe. C’est son petit frère dancefloor, son autre, qui sent la sueur.


Êtes-vous perméable aux nouvelles tendances ?

Au quotidien, nous travaillons sur nos morceaux, pour la pub, pour le cinéma, pour des expos d’art contemporain… Et avec tous les nouveaux médias, nous sommes au courant de tout ce qui sort. Nous ne suivons pas les modes, mais nous nous tenons au courant de ce qui se fait, forcément.


Vous venez de remixer Russian Attractions de Sébastien Tellier. Que pensez-vous de son look ?

À chaque nouvel album, Sébastien crée l’identité qui va avec. Un coup, il est Président de la République. Un coup, patron de secte. Un coup, sexoman. Un coup en blanc et l’autre en bleu… Cet homme est un jusqu’au-boutiste total.


Le T-shirt de groupe que vous avez le plus porté ?

Le T-shirt Wake up, du nom des soirées de Laurent Garnier au Rex. J’adore ce DJ. J’adore ce T-shirt. Je l’ai porté un paquet de temps. Aujourd’hui, il n’a plus vraiment de structure, mais il est encore mettable !


Pour un DJ, qu’est-ce qui se rapproche le plus du bleu de travail ?

Je n’ai pas vraiment de tenue de scène. Mon sac à disque ?


En tournée, que trouve-t-on dans votre valise ?

Le nécessaire pour passer une bonne journée. Le plus important étant mon petit kit médical, avec tous les médicaments adéquats : pour soigner la gueule de bois, et tout ce qui est lié à notre vie de débauche ! Ils ont sauvé la vie de pas mal de gens rencontrés en club.


Si vous deviez définir les années 80, 90 et 2000 en une fringue ?

Les épaulettes pour les 80’s. Le jean troué pour les 90’s. Les années 2000 sont un mix des deux.


Qui rêveriez-vous de déshabiller ?

Eva Mendes.


Quel est le comble du mauvais goût ?

Essayer d’en avoir.


Et le comble du chic ?

L’être sans y penser.


Êtes-vous tatoué ?

Lors d’une soirée, nous nous sommes fait tatouer avec Maud, bien bourrés. Nous étions quand même bien chiadasses, et nous avons opté pour un signe tribal des plus basiques.


Si vous deviez vous en faire un aujourd’hui, à quoi ressemblerait-il ?

Je ne sais pas, mais cette fois, j’y réfléchirais avant !



Vielspaß

Trois jours avant la sortie de Communion, le duo parisien inaugure un nouveau concept rennais. Vielspaß est le fruit d’une collaboration entre la galerie DMA et Luke VW (Crab Cake Corp.). Ce joli projet artistique transversal, d’inspiration berlinoise, entend marier musique et arts visuels.

Vielspaß, le 25 janvier, DMA Galerie et L’Ubu, Rennes. Scratch Massive, Communion (Pschent / Wagram)