Rechercher
  • signature 1

Theophile, l'héritier


Texte / Matthieu Chauveau * Photo © Morgan Roudaut Publié dans le magazine Kostar n°69 - février-mars 2020

Fan revendiqué de Brel, Brassens, Thiéfaine ou Bashung, Theophile soigne ses textes dans la lignée des grands maîtres de la chanson française. Du haut de ses 26 ans, l'auteur-compositeur-interprète n'hésite pas à s'inspirer d'expériences vécues, comme dans Andy, belle chanson dédiée à un détenu rencontré lors d’un concert à la maison d'arrêt d'Angers (d'où il est originaire). Mais là où Theophile se distingue de ses contemporains, c'est dans son interprétation qui, à l'instar d'un Cyril Mokaiesh, ne s'interdit pas une certaine emphase. Laquelle est accompagnée d'arrangements pour le coup très actuels, entre beats électroniques et nappes de claviers et guitares XXL, dans la lignée d'un Woodkid. Un mélange assez unique de classicisme et de modernité qui fait mouche. La preuve : l'impressionnante liste d'artistes (Arthur H, Gaël Faye, Ibeyi, Vanessa Paradis…) qui ont fait confiance à l’Angevin en lui offrant des premières parties alors qu'il n'a pas encore sorti son premier album.


Theophile, Bise Festival, Nantes, 22 janvier.

Illustration
© Elly Olman

MENU

  • Facebook
  • Instagram