Rechercher

Thylacine, les portes de la gloire



Texte / Arnaud Bénureau * Photo / Yacine Sadine Publié dans le magazine Kostar n°36 - été 2013


Né il y a deux ans mais très actif depuis décembre dernier, Thylacine est le projet de William Rezé, accompagné par la chanteuse Camille Després. Les deux jeunes étudiants aux Beaux-Arts d’Angers ont fait de leur groupe leur objet d’étude et une machine à tubes.


« Camille, je l’ai rencontrée musicalement à l’occasion d’un bœuf où j’avais amené mes machines. Dès le lendemain, je lui composais un morceau », explique d’emblée William, élevé « à l’électro et un peu au hip hop ». Ce morceau, c’est No mic stand, ouverture tubesque de l’Ep digital Intuitive. « C’est effectivement jouissif de composer immédiatement un tube. Mais, c’est également compliqué, car il faut aussi en sortir. Sans rien faire, il a beaucoup tourné sur le net. » Sans rien faire ou presque, Thylacine s’est retrouvé à jouer à Paris (hôtel W, La Bellevilloise, L’International, Le Baron…) et au dernier Festival de Cannes. « Pour nous, Angevins, c’est un autre monde que nous ne connaissions pas. Même si Thylacine a été conçu comme un projet professionnel, il avance beaucoup plus vite que prévu. »

Cet été, William et Camille plancheront sur un nouvel Ep qui sortira à la rentrée et préfigurera « un vrai départ pour un plus grand public » qui ne pourra pas échapper à la déferlante Thylacine.